<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d17013779\x26blogName\x3dRa%C3%B4ul+Duguay,+le+peintre\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_HOSTED\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://peintre.raoulduguay.net/search\x26blogLocale\x3dfr_CA\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://peintre.raoulduguay.net/\x26vt\x3d2936506010711883596', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
  • ARTS VISUELS
  • ÉCRITURE
  • MUSIQUE
  • Profils
  • Souvenirs...
  • Actualités...

 

raoulduguay.net est le site officiel de Raôul Duguay, poète, chanteur, philosophe, peintre... bref, omnicréateur québécois.

Le contenu du site évoluera progressivement au rythme de l'inspiration et des événements.

Pour tout commentaire concernant le contenu, veuillez utiliser la fonction 'commentaire(s)' à la fin de chaque billet.

Pour faire des suggestions concernant le site Web lui-même, veuillez communiquer par courriel avec le webmestre :
  webmestre@esm.qc.ca

Conception :
  Raôul Duguay et Jean Trudeau

Collaboration et photo d'en-tête :
  Annie Reynaud

Révision des textes :
  Monique Thouin

Réalisation :
  ÉditiQue SM


Tous droits réservés.

Toute citation doit faire mention de l'auteur et de l'adresse url du site : raoulduguay.net.

Les documents pdf et mp3 peuvent être téléchargés à des fins d'utilisation personnelle seulement. Leur utilisation commerciale est soumise à la Loi sur le droit d'auteur.

d'aile en ailes l'élan vital

Les 5 saisons de Riopelle
Mosaïque poétique inspirée des titres d'oeuvres (en italique)


AILLEURS

Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie !
Ça vole ? Oui et vous ? Ça vole ?
Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie !
Suivez le guide Ailleurs !

Ailleurs ! Ici là-bas ! Ailleurs ! l'Espace !
Je sais là-bas aux Confins de L'arc-en-ciel apache
Au large de La nuit des dieux
Dans les pays d'en haut

Je sais là-bas Au large d'Orion
Le Long voyage des Cercles silencieux
Là où sont les belles ombres
Là où Les signes s'envolent

Escape ! Escape in the Blue night !
Merry go round through the Robe of stars
Ailleurs ? Ailleurs Autour du monde
À la dérive dans un Train de nuit Stellaire

Entre les quatre murs du vent j'écoute
La Symphonie des Cercles silencieux
Le Rêve enclos dans La ronde nuit
La Moisson de Miroitements Rutilants

Sous la Rafale de Visions
Les îles ont fui Les îles ont fui
Vers le Soleil de minuit
Dans les pays d'en haut

Ailleurs ! Ailleurs ! Je sais là-bas
Sous La vieille lune Au volant du Plein air
Entre les quatre murs du vent j'écoute
L'Invasion blanche L'Incandescence

Les Oies s'envolent ! Les Oies s'envolent !

Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie !
Ça vole ? Oui et vous ? Ça vole ?
Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie ! Oie !
Hibou !


RESPIRS D'AVRIL

Hibou ! Hibou ! Hibou ! Chouette !
Paysage d'oiseaux de nuit

Hibou premier de La forêt Hibou du jour
Caché sur la Girouette du Clocher caché

La Robe des étoiles est en pleine Dérive
Au point du jour Dans la Plumeuse vallée de l'oiseau
Après le Vertige des Rêves enclos
Les Horizons sont ouverts

Sur les sillons d'aube La brise geint
Éclosion de La force des forêts en chaque Feuille
Dans les verts ouverts de la Clairière
Respir d'avril et Murmures d'Espérance

Foetus dans la Roue des Saisons
Feuillotant le Tempo du Printemps
Après le Regel de la Tristesse blanche
J'écoute le Jaillissement du Perce-neige

Par un Matin intact de Mai dans le Hameau de Saint-Fabien
Petit paysage Rural Petite maison rouge Au bord de l'eau
Accoudé Sur les Rochers Surveillé par huit oiseaux rouges
Au Ramage Rutilant sur la Branche d'un Chêne Aux aguets

J'écoute le Déferlement des Éclats d'eau
Le Bris Abrupt des lames sur le Roc j'écoute
L'Écho de la Débâcle le Tumulte sur le Saint-Laurent
Et plus loin dans l'Arctique l'Envol des Icebergs

Je vois Danser entre l'eau et l'air
Le cygne conduisant au chasseur la baleine blanche
Vision ! Vision ! Flottant sur la Fontaine d'une Baleine
Ô Comme les oiseaux Danser entre l'air et l'eau

En Canot à glace sur les Ondulations des Paillettes de soleil je m'Envole
Sur L'arc-en-ciel des Cascades et des Chutes d'eau tombant vers le haut
Dans la Salive crue de mes Rêves enclos en ma Poussière de soleil j'Éclate
Enfin je Fleuris jusqu'au coeur de mon Ombre verte

Au Retour je lape le Lait du jour de Pâques l'eau vive d'une Belle journée


ROSES, C'EST LA VIE

Belle journée Temps léger Aventure folâtre Au pays des ouaouarons
Dans les joncs du Marécage Entre roseaux et nénuphars
À la Lisière du Jardin Joyeux Dansant entre l'eau et l'air
Les papillons se cajolent et l'Espace s'Envole

Tête-bêche dans L'ombreuse des Sous-bois du Boqueteau
Sur le Parterre de la Pinède Balayée rose
Comme Treilles Entrelacés Les amoureux ou deux Îles aux trésors
À Tempo En période tendre Fleurissent en leurs Larmes à petits flots

Roses c'est la vie ! Roses c'est la vie ! Le temps s'Envole !

Sur le Balcon belles Gerbes d'Espérance Grande fête à Sainte-Marguerite
Grande décoration Partie de campagne en Matinée Chez la marquise
Guirlandes Sur le front Toulmond Danse entre l'air l'eau et la terre
Toccate et fugue dans les Champs Toulmond fait La roue sur Les ailes du moulin

En Après-midi À la croisée des Sentiers sous les Arches Dans la forêt ardente
Promenade Dans le parc du Mont Rolland et Festin de paysages
Long voyage Rock and Rose Carrousel Parade En vélo en auto vers L'Isle heureuse
De Retour sur le Balcon fleuri Auprès de mon lac Flânerie vespérale avec mes amis

Pendant que Les faisans dans la volière avec Les oies dansent la Pavane
Et que je leur chante Le chant de l'alouette la Plumeuse en les plumant
Sous La lanterne magique et les Lampions Soirée canadienne à la Bolduc
Et jusqu'à Trois heures du matin pendant que La chouette avale la Lune J'écoute

J'écoute Conversations Brisées et Voeux Feutrés des Multiples Rencontres
Avec Neptune et Bacchus Multiples Chopes de bière et bouchées de Wapiti
Enfin Le festin Soufflé d'oies et Poule faisane cuite au four des Feux follets
Et Derrière le miroir de La nuit au-delà de La montagne L'arc-en-ciel de la joie

Le spectacle va commencer Le jongleur jongle avec la Lune et les étoiles
Le cracheur de feu crache des Cercles silencieux où s'allume Le vol des lucioles
L'hippocampe L'éléphant Le singe et la Tortue marchent sur le fin Fil du temps
Sur Le vent du soir L'oiseleur Danse L'oiseleur surfe sur le Vertige de l'Espace

Au-dessus des Murmures de la Forêt et si loin de la Cité sans parole
Tandis que les Corbeaux aux mélèzes perchés tiennent en leur bec un Riopelle
En ce Mois mondial du coeur moi Riopelle J'écoute L'orignal qui me Call
Et sur Un tableau inachevé je peins l'Empreinte de l'Incandescence


L'ORIGNAL ROUGE

Été indien Dans les pays d'en haut
Dans son Ombrage de plomb Sombre la Vieille lune
Et tandis que Galarneau roule son Rondo à Tempo
Sur le dos d'Éole Les oiseaux s'envolent

À la pointe du jour En avion à flotteurs
Loué pour Prendre un portrait de forêt
Dans mon Canot à glace assis
Sur La piste d'Envol du Lac je surfe

Sous la Tourmente des hélices et des Ailes du moulin Monumental
Les tigres automatiques qui dormaient sur les vagues s'ébrouent
Me voici à Cheval sur le Vent du nord-ouest
Je Virevolte sur les Ressacs de la Gravité j'avale de l'Espace

En bas dans les Champs défleuris le Festival des Épis sciés
En bas en Abitibi les Feux de forêt les Épinettes en Rouge Furie
Abstraction red grey and black! Sucker hole! Still life!
Horizontal Landscape! Hour of suffering! Escape! Escape!

Pourtant Je sais là bas Au large Sur le chemin des longitudes
L'Espérance d'un Élan vers le Dernier logis de l'Ailleurs
En Canotage au-dessus des Arbres sur La voie pourpre du Couchant
Je sais là-bas le temps se fait Tortue et l'Espace Oie du Nord

Soudain comme Le fou de Bassan perché sur nuage ou Falaise
Fend le Plein Air fait une Percée Abrupte au coeur du Poisson sur fond bleu
Ainsi l'Avion à flotteurs au mitan du Miroir Glauque d'un Nordique Lac pique
C'est La chute et le rêve en Pleine saison des Cervidés

Mais la chasse aussi en cette Belle journée belle Matinée d'Automne
Point de rencontre dans la forêt loin de La ville À la croisée des Sentiers
À quelques pas Grotte des Chauve-souris du Repaire Antique de L'ours
Et du Palais Rustique de l'Orignal rouge À l'affût d'une femelle

Après avoir traversé la Swamp Entre la rivière et La montagne
Et fait La ronde des heures Tapis Dans la cache en Branches d'Épinettes
Piqués par La Tique et la Mouche à feu Aux aguets du grand Cervidé
Après tant de Call voici L'orignal Coup de canon et voilà l'Orignal Rouge

Alors sur un Tapis indien à la pêche de L'arc-en-ciel apache de la joie je m'Envole


CAP AU NORD

Debout sur le Tapis indien Volant
Au-dessus d'une Nature morte Nature bien morte
À la Rencontre de Hibou gris Hibou premier mon Totem vivant
Dans la forêt des Feux follets je Chute et je rêve

De Retour D'un Long voyage de chasse au Caribou
À Tempo avec le Coq À l'aube j'ouvre le Puits de lumière et j'écoute
Dans Le cercle silencieux avant de Parler de corde avec l'Indien
Puis entre ses doigts le Théâtre sacré le Jeu de ficelle ô Vision !

L'esprit de la ficelle c'est l'Écho des formes de la Faune Nordique
Je sais là-bas Aux confins de mon enfance mes Masques de Sorcier Esquimau
Mes Visages cachés dans ma cave derrière mon Hibou dévorant les rats de ma peur
À l'improviste L'Indien me sert l'Inde-des-Érables sur une Gelée des bois et fuit

À l'Épiphanie avec Deux hommes des Inuits du Nunavik Cap au Nord
Au pays de l'hiver dans l'Arctique Là où ce n'est pas le Gabon
Sur l'Iceberg Antique Tour de la vie Montagne d'une Espérance millénaire
Trônent Les rois de Thulé Dragons de glace À la dérive sous la Robe des étoiles

En quête de Défaite de ma Tristesse blanche sur l'Isle heureuse rêvée
À la poursuite d'Avatac le Joyeux phoque le morse l'Éléphant de mer
Debout sur l'Évent de la baleine blanche suspendu au Fil des Horizons ouverts
J'écoute L'esprit de la ficelle et je pêche un Orion d'Esturgeons avec leur caviar

Cependant qu'Au large du temps dans le Sombre Noir d'une mémoire Vertsombreuse
Un Paquebot britannique Île aux Trésors flottante remplie d'Amoureux fleuris
En Merry go round Autour du monde nageant dans les fruits de Neptune et Bacchus
Heurte Le mur Monumental d'un Iceberg ô Titanic Englouti dans la glace Miserere

Tandis que la Lune Contre darde l'Ombre d'espace
Entre les quatre murs du vent j'écoute tomber Décembre
La Symphonie de L'Invasion blanche
La Métamorphose des Oies sauvages en Neiges dorées

Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies !
Ça vole ? Oui, et vous ? L'Élan vital ?
Les oies s'envolent ! Les oies s'envolent !
Et sur leurs ailes moi aussi

Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Oies ! Hibou !

____________________________________________________

Raôul Duguay
Parisian Laundry
1er juin 2006

@   |   #  |  haut  | @  >>